NES Super Nintendo Master System Mega Drive PC Engine Neo Geo

select a console »
SUPPLEMENTCONSOLE SUPER NINTENDO (16-bit)





ILLUSION OF TIME

Les Mystérieuses Cités de... Gaia !

par sanjuro



Illusion of Time n'est peut-être pas un jeu parfait, mais qu'est-ce qu'il y a à dire à son sujet ! Par exemple, avez-vous déjà remarqué les nombreux points communs qui existent entre lui et le dessin animé préféré de toute une génération, Les Mystérieuses Cités d'Or ? Non ? Eh bien, en avant pour une séquence comparaison !


Déjà, il y a le générique, qui contient quelques ressemblances troublantes:


Illusion of Time

Les Mystérieuses Cités d'Or



Illusion of Time

« Des quatres coins de l'Europe, de gigantesque voiliers partent à la conquête du Nouveau Monde. A bord de ses navires, des hommes, avides de rêve, d'aventure et d'espace... »

Les Mystérieuses Cités d'Or



Illusion of Time
(avec zoom arrière)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(avec zoom avant)




Le jeu et le dessin animé débutent dans un décor quasiment identique. Paul écoute un moine, dans une église (changée en école dans la version française) de la ville côtière de Cap Sud. Esteban, lui, a été élevé par les franciscains, à Barcelone, autre ville côtière. Peu de temps après, tout deux délivreront une jeune fille (Flora, Zia) qui se joindra à leur aventure.


Illusion of Time
(Cap Sud)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 1: Esteban, fils du soleil)




Evidemment, une bonne partie de la première moitié du jeu se déroule au sein de la culture précolombienne. D'abord dans les ruines Maya, NON! Inca, désolé Véronique... puis sur la Navire d'Or et enfin sur les lignes Nazca. Le Navire d'Or surtout attire l'attention. Que je sache, les Incas n'étaient pas réputés pour leur technologie maritime et surtout pas pour construire de grands vaisseaux. Tout cela fait quand même penser au fameux bâteau des Mystérieuses Cités d'Or, le Solaris.


Illusion of Time
(Falaise)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 24: Le Secret du masque de jade)



Illusion of Time
(Plaine Nazca)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 19: Le Secret du Grand Condor)



Illusion of Time
(Le Navire d'Or)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 7: Le Secret du Solaris)




Ca ne s'arrête pas là. Il y a aussi une séquence en radeau, dans l'épisode 4, après le naufrage du voilier qui emmène Esteban et Zia au Nouveau Monde. Ils sont même encerclés par des requins ! Mais ceux-là attaquent.


Illusion of Time
(Sur le radeau)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 4: Dérive dans la mer infernale)



Juste avant ça, Zia offre une prière au ciel:

« Que l'étoile messagère nous sauve et nous garde en vie. Voilà le voeu que je fais. »



Illusion of Time
(Sur le radeau)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 4: Dérive dans la mer infernale)




Même les villages ont des point communs. Itoryville a la particularité d'être un village caché. C'est souvent le cas aussi dans Les Mystérieuses Cités d'Or, où les agglomérations et les temples sont à l'abri des regards indiscrets et de ceux, menaçants, des Conquistadors. Plus frappant encore, Illusion of Time a un village flottant, Aquaville, comme Totola dans les Mystérieuses Cités d'Or, et un village occupé uniquement par des femmes, Séraphine. Dans le dessin animé, un tel lieu existe aussi, même si leurs femmes n'ont rien à voir avec celles inexpressives du jeu, il s'agit de la cité des Amazones.


Illusion of Time
(Séraphine)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 22: La Sorcière de la Jungle)



Illusion of Time
(Aquaville)

Les Mystérieuses Cités d'Or
(épisode 16: L’Attaque des géants Urubus)



Ensuite, il y a les personnages. Mais oui ! Paul serait Esteban; tout deux ont approximativement le même âge, sont présumés orphelins et recherchent leur père, qu'ils retrouvent brièvement à la fin. Nico, le savant du groupe, qui semble aussi le plus proche de Paul, correspond logiquement à Tao. Quant à la douce Zia, son homologue serait cette pétasse de la princesse Flora. Toutes deux sont les filles de personnages importants (Zia est la fille du grand prêtre). Les autres n'ont pas d'équivalents, mais on note quand même une chose: en ajoutant Mendoza, Pedro et Sancho à la bande d'Esteban, on se retrouve avec un groupe de six comme celui de Paul !

Dans le dessin animé, Esteban et Zia sont liés par leur médaillon du soleil. Paul et Flora sont aussi liés par un objet, les bagues: "Celle-là est bleue foncée... Celle que tu possèdes est bleue pâle... Une claire, une foncée... J'ai compris!" Moi pas, mais ce n'est pas grave, poursuivons. Autre note intéressante, Tao s'en vante souvent, il est le dernier descendant du peuple de... eh oui, Mu ! Le continent perdu, qui est l'une des 7 ruines du jeu (en comptant la Tour Pandémone). Oh, sept, comme le mythe des sept cités d'or, justement à la base de la série.

Certes, Paul et ses amis n'ont pas de Grand Condor, mais ils peuvent quand même se déplacer dans les airs, grâce à l'aéroplane inventé par Nico. Les deux appareils subiront d'ailleurs un crash, l'un dans l'océan (IoT), l'autre dans la forêt amazonienne (MCO), mais les conduiront tout de même vers leur destination finale. Enfin, dans le dessin animé, une certaine divinité est évoquée dans un ou deux épisodes: Pachamama, la déesse Inca de la Terre ! Son nom veut dire "mère terre". Elle était aux Incas ce que Gaia était aux Grecs.

Et le Chacal ? Vous ne trouvez pas que, enveloppé dans sa cape bleue, il ressemble un peu à Mendoza ? Bon, d'accord, peut-être pas. Cela fait tout de même beaucoup de points communs pour parler d'un hasard. D'autant plus que la grande majorité d'entre eux ne concernent que la première moitié des épisodes de la série. Mon petit doigt me dit que Mariko Ohara regardait certainement elle aussi 太陽の子エステバン (Les Mystérieuses Cités d'Or) quand il était diffusé en 1982-83, au Japon, sur NHK...
le 25 octobre 2011
 


All text and screenshots: © 2001 sanjuro, 1up-games.com